PV irrégulier : j’étais à l’arrêt à l’heure de constatation de l’infraction

Une belle fin d’après-midi de juin, je vois tout à coup des gyrophares et deux motos dans mon rétro. Ca faisait longtemps… Ils me font sortir de la RN12 pour arriver à la station essence de Méré, où se trouvait d’ailleurs une Ferrari testarossa, que je pensais être aussi une « cliente du jour », mais non, elle faisait juste de l’essence !

On m’annonce que j’ai été contrôlé à 150 km/h au lieu de 110 ! Comme d’habitude, je demande au comité d’accueil l’immatriculation du véhicule fautif. Silence… J’insiste, en expliquant que j’aimerais avoir la certitude que c’est mon véhicule qui roulait à cette vitesse. On me répond « moi je verbalise les véhicules que mes collègues m’amènent ici ! ». Super…
Je tente donc d’expliquer à l’individu qui se trouve en face de moi que le seul moyen d’être certain de verbaliser le bon conducteur, c’est que le mec qui a les jumelles communique l’immatriculation de la voiture à celui qui intercepte. Mais « une voiture rouge », ça fait un peu léger être certain qu’il s’agit de ma Tesla !

Je laisse quand même ce décérébré faire son boulot, en me disant que je verrai bien comment contester quand j’aurai reçu l’avis de contravention.

Bien évidemment, je refuse de signer le PV, car la signature implique la reconnaissance des faits et rend impossible toute contestation ultérieure, quand bien même la procédure serait entachée d’un vice.

Une dizaine de jours plus tard, je reçois donc l’avis de contravention, que j’épluche sous toutes ses coutures, et je me dis que je vais comparer « l’heure de constatation » (18h47 le 04/06/2023) avec les données recueillies grâce à l’application Tessie que j’utilise depuis près de 2 ans. Et là, grand sourire 🙂 :

Application Tessie
De 18h46 à 18h52, j’étais donc non seulement à l’arrêt au lieu de rouler à 150 km/h, mais j’étais également hors de la RN12 ! Cela suffit donc à établir que l’infraction n’a pas été régulièrement constatée au sens de l’article R429 du Code de Procédure Pénale. Allez hop, je rédige donc le courrier suivant à l’intention de l’OMP :


En mars 2024, toujours pas de réponse. Le site de l’ANTAI indique que le traitement est en cours…

 

 

Voir également

Convocation à la gendarmerie

21 juillet 2020, un radar fixe à Mortagne au Perche, sur la RN12, flashe la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *